Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Quid de la sécurité des transactions des banques en ligne ?

Les banques en ligne sont en plein essor.  Les entreprises financières virtuelles sont réputées pour la rapidité de leurs services.  Mais qu’en est-il de la sécurité des transactions traitées avec les cyberbanques ?

 

Un cryptage infaillible

S’appuyant entièrement sur Internet, les prestations des banques en lignes se doivent d’être les plus sûres possible pour éviter les piratages de coordonnées bancaires et pour prévenir les fraudes.

Ces sociétés financières virtuelles ont mis au point des dispositifs de cryptage infaillible empêchant les personnes malintentionnées de violer la confidentialité des informations des clients de ces entreprises. Il faut reconnaître que ces entreprises ont beaucoup avancé dans ce domaine.
Ces opérateurs n’ont d’ailleurs eu de cesse de développer des moyens permettant de renforcer la sécurisation des transactions de leurs clients.  Ces efforts ont conduit à une diminution notable des cas de fraudes sur les opérations financières en ligne.
Prévention contre les menaces extérieures

Malgré les investissements apportés par les banques virtuelles pour élever le niveau de sécurité de leurs transactions, ces entreprises incitent leurs clients à rester vigilants par rapport aux agissements de certaines personnes cherchant à pirater les comptes au moyen d’un hameçonnage ou phishing.
Cette technique consiste pour un site pirate d’adresser à un titulaire de compte des courriers électroniques portant le logo ou l’en tête d’une banque en ligne.  Le but étant de soutirer des informations confidentielles comme un code personnel par exemple.  Les personnes qui viennent d’ouvrir un compte en ligne sont les cibles privilégiées de ces opérateurs malintentionnés.
Les attaques à l’aide de virus informatiques sont également très courantes et redoutables.  Le logiciel indésirable s’invite dans l’ordinateur du client de la banque pour pirater les informations à des fins de fraudes.  Il faut noter que ce genre d’attaque est difficile à prévoir.  En effet, la victime ne prendra conscience de la manoeuvre que lorsqu’il consulte son relevé de compte.
Conseils pratiques

Les actes frauduleux perpétrés à l’encontre des clients des banques en ligne tendent à diminuer grâce à des techniques de plus en plus efficaces mises au point par ces entreprises.  Il faut aussi reconnaître que les campagnes de sensibilisation appelant utilisateurs des services des cyberbanques à faire preuve d’un maximum de vigilance y sont également pour quelque chose.
Les titulaires de compte doivent effectivement savoir que les coordonnées bancaires sont des données personnelles.   Il ne faut donc en aucun cas communiquer un code confidentiel à un tiers.  Opter pour un login et un mot de passe très difficiles à retenir.  Il est plus prudent de travailler avec des sites sécurisés.

Le client d’une banque en ligne doit être en mesure de saisir l’adresse url complète de son banquier virtuel.  Il est à noter que de fausses adresses électroniques peuvent être fournies dans un e-mail indésirable.  La fermeture du compte après chaque utilisation empêche d’autres personnes d’espionner votre situation financière.

Écrit par Mathieu Lajoie

Multipreneur, investisseur et auteur, je suis également à l’origine de ce blogue. Après avoir atteint la liberté financière en mettant en place différentes techniques et stratégies, mon objectif est maintenant de vous aider à transformer et changer votre vie financière!

Connaissez-vous les 7 trucs pour créer votre liberté financière?

Je peux vous les dévoiler maintenant!

5 vidéos pour réussir en bourse

Idéal pour vous éviter les erreurs des débutants

C’est gratuit!

Dites adieu à vos dettes!

Voici 12 conseils à mettre en place pour mieux gérer votre argent et rembourser vos dettes

La liberté financière, c'est possible!

Recevez mon livre qui contient toutes les connaissances de bases que vous devez savoir pour mettre en place un système efficace vers votre enrichissement.