Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Quels sont les marchés accessibles à l’investissement sur CFD ?

Les Contracts For Difference permettent d’investir à la hausse comme à la baisse

Les CFD, ou Contrats sur Différence en français, ont la particularité de permettre d’investir sur un actif sous-jacent sans en devenir propriétaire !

 

Le dépôt d’une fraction seulement de sa valeur suffit, et l’investissement est effectué sur la variation de la valeur du sous-jacent, haussière ou baissière.

 

Les sous-jacents peuvent être de types multiples

Puisque le sous-jacent ne devient pas la propriété de l’investisseur, et que l’investissement est effectué sur la variation de sa valeur, il est possible d’investir à l’aide des CFD sur des marchés extrêmement diversifiés, qui peuvent prendre des formes aussi variées que des actions, des matières premières, des indices ou encore des taux.

L’investissement par CFD sur les actions est international. Ce sont plus de 2 500 titres qui sont disponibles en tant que sous-jacents pour vos CFD. Le sens de l’investissement sera comparé à la variation du cours de l’action sous-jacente entre la fermeture de la position et son ouverture.

 

Le Forex, ou marché des échanges entre devises, est accessible à l’investissement sur CFD. Il y est choisi deux devises, l’une de base et l’autre de référence. C’est l’évolution entre la devise de référence et celle de base qui est comparée au sens de l’investissement. Les devises les plus souvent proposées sont le dollar (US, canadien ou australien), l’euro, la livre sterling ou le yen.

Les matières premières et les matières énergétiques sont utilisées comme sous-jacents de CFD exactement comme le sont les actions. L’or, les troupeaux sur pied, le coton, le pétrole, le jus d’orange ou le café robusta sont des exemples de matières dont la variation des cours est utilisée.

Plus d’une trentaine de matières premières sont accessibles chez certains courtiers.

Les FNB (Fonds Négociés en Bourse), moins d’une centaine au total, sont aussi utilisables comme sous-jacents pour les CFD. Des exemples de FNB ? L’un de ces fonds suit par exemple la performance du gaz naturel, un autre celle de l’indice OBX norvégien, ou d’autres encore suivent les indices britanniques FTSE 100 ou FTSE 250.

Les indices boursiers sont des cibles parfaites de sous-jacents pour les CFD. Il peut être investi sur une petite quarantaine d’entre eux, avec des dates d’expiration de CFD parfois contraintes.

Les indices boursiers étant évalués sur un grand nombre d’actions différentes, on considère que leurs variations sont moins sujettes à fluctuations. Mais les situations politiques et économiques des pays correspondants ont une influence sur ces variations, au même titre que les taux d’intérêts pratiqués dans ces pays.

Enfin, les taux d’intérêts et les titres obligataires sont aussi des sous-jacents possibles pour les CFD, avec pour chacun des dates d’expiration fixées, souvent trimestrielles.

 

Des milliers de marchés disponibles dans le monde, toute la semaine

En Europe, les plages horaires accessibles à l’investissement sur CFD sont les plus larges. Il est ainsi possible d’investir du dimanche soir (ouverture de la bourse à Sydney) au vendredi soir (fermeture des bureaux à New-York), puisque l’ensemble des marchés et des bureaux dans le monde est accessible via Internet.

Par ailleurs, les plupart des courtiers spécialisés restent ouverts la nuit.  ETX Capital offre une liste intéressante d’indices sur lesquels il est possible de négocier des CFD.

 

Des précautions sont à prendre avec les CFD

Le sous-jacent n’étant pas acheté, le montant du dépôt à l’ouverture d’une position peut ne correspondre qu’à une fraction de la valeur du sous-jacent. Les gains et les pertes, eux, sont évalués sur la valeur du sous-jacent. Cela entraîne mécaniquement un effet de levier particulièrement bénéfique en cas de gain. Mais cet effet joue aussi en cas de pertes.

A la fermeture de la position, l’investisseur peut alors devoir payer un montant supérieur à celui du dépôt initial. Il est donc indispensable de n’investir que sur des marchés et des sous-jacents bien évalués, et pour des montants bien adaptés aux risques que l’on est en capacité de prendre.

Écrit par Mathieu Lajoie

Multipreneur, investisseur et auteur, je suis également à l’origine de ce blogue. Après avoir atteint la liberté financière en mettant en place différentes techniques et stratégies, mon objectif est maintenant de vous aider à transformer et changer votre vie financière!

Connaissez-vous les 7 trucs pour créer votre liberté financière?

Je peux vous les dévoiler maintenant!

5 vidéos pour réussir en bourse

Idéal pour vous éviter les erreurs des débutants

C’est gratuit!

Dites adieu à vos dettes!

Voici 12 conseils à mettre en place pour mieux gérer votre argent et rembourser vos dettes

La liberté financière, c'est possible!

Recevez mon livre qui contient toutes les connaissances de bases que vous devez savoir pour mettre en place un système efficace vers votre enrichissement.