Le régime d’accession à la propriété est une solution souvent préconisée par les conseillers financiers et les courtiers hypothécaires pour obtenir une mise de fonds adéquate pour l’achat de votre résidence.  Alors, comment fonctionne le régime d’accession à la propriété au Québec.

Le programme du régime d’accession à la propriété est utile pour toute personne faisant l’achat d’une première maison ou n’ayant pas été propriétaire depuis les 5 dernières années.

Le régime d’accession à la propriété (le RAP) existe depuis les années 1990.  

Celui-ci devait prendre fin en 1994 et l’objectif était de financer l’achat d’une première maison.  

Évidemment, le régime d’accession à la propriété est devenu depuis ce jour un programme permanent.  

En gros, il permet de sortir libre d’impôt une somme d’argent de votre régime enregistré d’épargne retraite (votre REER) pour obtenir la mise de fonds nécessaire afin d’effectuer l’achat de votre maison.  

Cette somme permise est de 35 000$ actuellement. Si vous êtes en couple, la possibilité de retrait est donc de 70 000$.

Comment fonctionne le régime d’accession à la propriété au Québec

D’entrée de jeu, pour que la stratégie en vaille la peine, il est préférable que vous prévoyez de la liquidité pour réussir à rembourser le montant retiré sur la période réglementaire de 15 ans.  

Advenant que vous n’effectuez pas vos remboursements, le somme retirée de vos reer s’ajoute à votre revenu et devient imposable.

Rappelez-vous qu’il est rare que l’état vous offre des cadeaux. De plus, votre premier remboursement doit se faite à la fin de la deuxième année civile de l’année de votre retrait.

D’autres petites règles du RAP

Il est important de savoir deux petites choses par rapport au régime d’accession à la propriété.

Premièrement, les fonds provenant de votre REER doivent être conservés au moins 90 jours pour pouvoir être déductibles de vos impôts.  Vous comprendrez que sans cette petite règle, certains abuseraient des retours d’impôt possibles que le REER vous procure.

Deuxièmement, il est toujours possible d’emprunter une somme dans une banque si votre REER à peu de fonds disponible.  Par conséquent, le régime d’accession à la propriété est vraiment “accessible” pour tout le monde.

N’oubliez pas encore la règle des 90 jours qui va toujours s’appliquer encore ici.

Les avantages du RAP

Le RAP peut être une stratégie intéressante pour vous, mais faites bien vos calculs.

Loin de moi l’idée de vous décourager puisque le RAP comporte évidemment des avantages indéniables:

  • aucun intérêt à payer sur la somme empruntée (prêt à soi-même);
  • paiement hypothécaire futur moindre;
  • solde hypothécaire plus petit à rembourser;
  • éviter le paiement de la prime SCHL.

Cependant, vous devez vite réaliser qu’il existe des effets négatifs au retrait d’une portion de vos REER tôt dans votre vie.  

Il peut même être très coûteux de “rapper” pour acheter votre première maison. Effectivement, cela peut vous empêcher de réaliser des rendements à l’abri de l’impôt à des taux sans doute plus élevés que votre taux hypothécaire.

Le régime d’accession à la propriété à des désavantages

Alors, voici effectivement le côté un peu plus sombre du RAP.  Il ne faut pas oublier que le REER est votre véhicule pour amasser de l’argent pour votre retraite.  

La force exponentielle de ce régime vous permet d’accumuler une forte somme avec la puissance des intérêts composés.

C’est l’ultime avantage du REER.

Par conséquent, vous devez prendre en considération la perte énorme que vous risquez de réaliser dans votre REER afin de préparer votre retraite.  Vous utilisez une somme qui ne pourra jamais réaliser les rendements exponentiels estimés à l’origine de votre cotisation.

De plus, n’oubliez pas que votre maison n’est pas vraiment un actif. À mon avis, c’est plutôt un bien de consommation.  

Alors, y consacrer trop d’argent n’est sans doute pas la meilleure des stratégies pour vous enrichir à long terme.

Mon expérience personnelle avec le RAP

Je vous propose un tel article aujourd’hui puisque j’ai moi-même utilisé le régime d’accession à la propriété lors de l’achat de ma première maison.

J’étais bien content à l’époque de réunir facilement une somme pour acheter ma première résidence principale.

Par contre, à cette période j’avais beaucoup moins de connaissances en finances personnelles et je croyais faire un bon coup. De plus, tout le monde me disait que c’était une bonne idée de procéder de la sorte.

Si je pouvais revenir en arrière, personnellement je ne referais pas la stratégie du “RAP”.  

Je pense que je me suis appauvri et que j’aurais pu m’enrichir davantage en faisant autre chose.

En fait, si vous êtes en mesure de réaliser des rendements plus élevés que votre taux hypothécaire, vous aurez une bonne partie de la réponse.

Investir votre pécule en bourse ou en immobilier vous permet sans doute de faire mieux que ces taux d’intérêt hypothécaire.  

Par contre, si vous êtes très conservateur et que votre portefeuille est plein d’obligations, votre réponse à la question sera sans doute différente.

Bref, l’important est de faire vos calculs et de ne pas vous fier uniquement aux courtiers et aux banquiers.

Prenez le temps de voir l’impact de cette décision sur vos finances à long terme.

Une chose est certaine, devenir propriétaire est une des choses les plus agréables.  Vous êtes véritablement chez vous, vous faites de l’épargne automatique et vous protégez votre argent de l’inflation.

Est-ce que le régime d’accession à la propriété (RAP) est dans votre mire?

Pensez-vous acheter une résidence bientôt?

Si vous avez apprécié l’article ci-dessus, vous pouvez aller plus loin. Procurez-vous gratuitement mon document PDF:

7 trucs pour gagner votre liberté financière


Leave a Reply

Your email address will not be published.