Les crédits d’impôt et les abris fiscaux sont des sujets populaires.  Lors de la période de production de vos impôts, vous devez savoir comment déduire vos impôts parce que c’est la solution pour viser l’abondance financière.

 

Au départ, sachez qu’il n’y a rien de malhonnête et d’illégal à vouloir utiliser tous vos abris fiscaux et crédits d’impôt à votre disposition.

Même que dans une certaine mesure, le gouvernement l’encourage pour permettre un meilleur développement économique dans le pays.  

Pour que vous puissiez en profiter, vous devez instaurer diverses méthodes fiscales pour vous créer ces fameux crédits d’impôt.

Mais avant de commencer, que veut dire l’expression “déduction fiscale”?

Déductions fiscales et votre revenu imposable

Si vous voulez déduire vos impôts, vous faites référence à un montant que vous enlevez de votre revenu. Ce retranchement doit évidemment être accepté par le fisc.

En plus, vous devez savoir que selon les déductions que vous allez demander, certaines vont être qualifiées de crédits d’impôt remboursables.

Advenant ce cas, ça veut dire que même si vous ne payez pas d’impôt, on vous remboursera cette somme. Le crédit pour TPS et le crédit pour vos frais de garde en sont des exemples.

À l’inverse, si votre crédit est non remboursable, vous allez évidemment réussir à réduire vos impôts à payer. Cependant, si ce montant est plus élevé que votre impôt à payer, l’excédent n’ira pas dans votre poche 🙂 .

Le montant personnel de base, le montant pour une personne à charge et les frais de scolarité sont des exemples des crédits d’impôt non remboursables.

Pourquoi utiliser vos déductions fiscales et déduire vos impôts

Selon votre revenu actuel, vous allez payer un impôt en fonction de votre fourchette d’imposition.

Cependant, si vous utilisez les principes de la déduction, vous allez être en mesure de réduire votre revenu imposable et donc, de réduire cette fameuse fourchette d’imposition.

Plus petite fourchette d’imposition = moins d’impôt à payer pour vous!

C’est en multipliant vos déductions d’impôt que le tout peut devenir synonyme d’abondance financière pour vous.

Des exemples de déductions fiscales

Voici une liste des déductions fiscales les plus courantes que vous pouvez sans doute appliquer à votre situation pour créer votre abondance financière:

  • vos frais médicaux;
  • les cotisations à vos REER;
  • des intérêts sur un vieux prêt étudiant;
  • le transport en commun;
  • toutes vos dépenses liées à l’activité des enfants.
chat sous un parasol

Évidemment, je vous conseille de conserver vos reçus puisque le fisc est en droit de vous les demander des preuves si vous tentez de déduire vos impôts.

Une autre façon de déduire vos impôts est le gain en capital

Personnellement, je considère le gain en capital comme un abri fiscal.

Évidemment, je ne parle pas du gain en capital des années 60, où le gain en capital n’était pas soumis à un prélèvement d’impôt.

Wow, la belle vie de l’époque 🙂 .

Présentement, le gain est imposable à 50%.  

Ainsi, la moitié de votre plus-value ira dans vos poches, ce qui est tout de même très bien.  

On peut véritablement faire croître votre valeur nette à l’abri du fisc en procédant de la sorte.


 
Par exemple, vous achetez des actions d’une entreprise à la bourse, et vous les conservez pendant 10 ans. Vous n’avez pas à payer de l’impôt sur vos gains durant toutes ces années.  N’est-ce pas fantastique ?
 
Disons que vous investissez dans une compagnie vous offrant 10%/an.  

En conservant vos actions, un 10 000$ se transforme en près de 26 000$.
 
Par contre, si vous réalisez 10%/an sur vos actifs, mais que vous vendez chaque année, et donc, vous payez de l’impôt à chaque fois, votre 10 000$ deviendra plutôt 17 900$.
 
La différence est frappante.  

Imaginez si vous conservez les actions durant 15, 20 et même 25 ans!

Le crédit d’impôt et vos dividendes

Les dividendes sont une source de revenus accessibles pour vous.  

Par rapport aux versements d’intérêt, les dividendes procurent des avantages fiscaux grâce à un crédit d’impôt intéressant.  

Eh oui, le traitement fiscal de ces deux types de revenus est différent.
 
Pour savoir s’il est plus avantageux pour vous de détenir des dividendes, il faut comparer votre cash-flow reçu après le paiement de vos impôts.

Votre résidence principale est un abri fiscal

Un abri fiscal que vous pouvez facilement mettre en place est celui de votre propre maison.  

On l’oublie souvent, mais votre résidence principale répond à ma définition d’abri fiscal.

Effectivement, lors de la vente de votre maison, votre profit sera libre d’impôt.

Vous avez donc facilement accès à une méthode pour éviter le paiement d’impôt, et ce légalement, tout en vous enrichissant.
 
Par exemple, votre maison de 200 000$ va se payer d’ici 25 ans.  D’ici ce temps, elle aura pratiquement doublée.
 
Un 400 000$ sera à vous libre d’impôt.  Profitez de cette particularité 2-3 fois dans votre vie, et vous serez millionnaire!

Il existe évidemment d’autres moyens pour déduire vos impôts et favoriser votre abondance financière.  

Par contre, en mettant en place l’idée d’utiliser les crédits d’impôt et les différent abris fiscaux que j’ai mentionné, vous allez arriver à votre liberté financière. Je suis prêt à parier là-dessus 🙂 .

Utilisez-vous différents crédits d’impôt pour réduire votre facture fiscale ?

Quels sont vos résultats avec vos méthodes?

Si vous avez apprécié l’article ci-dessus, vous pouvez aller plus loin. Procurez-vous gratuitement mon document PDF:

7 trucs pour gagner votre liberté financière


    6 replies to "Comment déduire vos impôts peut devenir synonyme d’abondance"

    • Il ne faut pas oublier “les enveloppes fiscales”, du type PEA et Assurance vie. Elles sont peu couteuses et intéressantes à ouvrir, soit pour épargner, soit en prévision de recevoir un capital (par exemple vente de bien, héritage, etc…)
      Hervé d’argentinvestir.com

      • admin

        Tu as raison que les assurances possèdent des particularités ofrant des rendements sur notre argent à l’abris de l’impôt. Cependant, je préfère de mon côté utiliser les assurances pour ce qu’elles sont vraiment, soit un produit financier me protégeant contre un pépin.

        De ton côté, qu’est-ce qui t’arrire dans ces produits ?

        • Bonjour,

          J’apprécie le côté souple de l’assurance vie, son côté placement, et protection.

          J’ai écrit un article sur le sujet “les 5 fantastiques avantages de l’assurance vie”.

          Le produit dispose d’avantage fiscaux, mais pour moi il s’agit que d’un petit plus.
          La priorité ce sont ces 5 avantages fantastiques, dont la possibilité de retraits sans “casser” le produit.

          herve d’Argentinvestir.com

    • David

      Tous mes placements sont enregistrés (REER et CELI) dont je ne paie aucun impôt sur le rendement que je fais (jusqu’à ma retraite).

      Quant à ma maison, ce n’est pas un investissement. Bien qu’elle gagne de la valeur, dans 20 ans les maisons équivalentes sur le marché auront aussi augmenté de prix alors je ne vois pas de gain (d’autant plus que je paie des intérêts hypothécaires d’ici là).

      • admin

        Super dans ce cas. Je parle aussi des dividendes pcq il y a des gens qui ne peuvent pas mettre beaucoup d’argent dans le REER. Je pense entre autres aux gens d’affaires qui se paient souvent en dividendes ou bien les gens ayant de gros fonds de pension avec leurs employeurs. Ainsi, ils ont de gros facteurs d’équivalence et ne peuvent utiliser le REER de manière optimale.

        Pour la maison, en fait je devrais détailler ma pensée. Je pense que je ferai un article là-dessus pour que cela soit bien expliqué. Mais le but est de ne pas garder la même maison jusqu’à la fin des temps. Changer de maison, 3-4 fois dans sa vie, et toujours dans le but d’en acquérir une de plus grande valeur. En utilisant certaines techniques (versement hebdomadaire accéléré et cash annuel),on peut se retrouver avec une maison nette de dette d’une grande valeur. Comme tu dis, si tu en rachètes une de même valeur, on tourne en rond. Mais l’objectif n’est pas d’acquérir une maison identique, mais de valeur moindre, genre à sa retraite. Par exemple, on se retrouve avec une maison de 400 000$ libres de dettes et on l’a vend. Il n’y aura pas d’impôt à payer sur ce 400 000$, puisqu’il s’agit d’une résidence principale. Utilisez ce 400 000$ pour acheter une petite maison ou un condo de 125 000-175 000$, on possède donc un montant libre d’impôt de 275 000$-225 000$… de quoi compléter son bas de laine pour la retraite. Je détaillerai ce sujet dans un proche avenir….

    • Compte sur marge

      […] des avantages certains est que vous ne payez de l’intérêt uniquement lorsque vous empruntez.  Vous aurez toujours une somme disponible sans coût, contrairement aux prêts où même si votre […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.